• CC.

Interview: Reak I "R" est de retour avec ROC un ep solo estampillé pur Rap Français!

Dernière mise à jour : 17 juin 2018

Reak fait partie de cette génération d'enfants précoces à s’être appropriés à la racine les codes et registres de la culture Hip Hop. Pour rappel, il y est entré de plain pied (93 MC) au moment ou celle-ci c'est subtilement invitée dans nos postes de télévision, avec notamment l’émission Mégahertz présentée par Alain Maneval , où on y voit entre autre FUTURA graffer, et la non moins anthologique émission de Sydney. En outre, il a été l'un des membres actifs et fondateurs des Suprêmes NTM, un des groupes précurseurs dans le Rap français au sein duquel il a évolué, d’abord en tant que danseur, puis par la suite en tant que rappeur et danseur avec son partenaire de jeu Animalxxx (Lazer) à ses cotés pour ceux qui se souviennent un peu du tout début ; Ensemble, ils ont formé le groupe PSYKOPAT. Ils ont également sorti 2 albums « L'Invasion » en 98 et « Qu'est-ce qu'y a? » en 2004, dont un album anthologie « Antholopsy » (de 1992 à 2007) .

Aujourd’hui, REAK revient en solo, sous l'égide du Label indépendant SO CRACKED LAB® avec un album puriste et bien râblé « ROC », dont la réflexion laisse à présager une odyssée toute aussi spectaculaire qu'en première partie de vie.


Reak [Part 1] pour alharache, ça se passe ici!

Bonjour Reak, c'est à la fois un plaisir et un honneur de te recevoir !

Bonjour et merci.

Pourquoi "AIR" ?

Reak : Pourquoi Air ???

Sur ton album Reak en 4 de couv, tu dis « Fait courir le bruit que Air est de retour » ?

Reak : Ahh ! Alors, oui, Reak c'était trop long, avec Air ça simplifie les choses.

C'était ton blaze ? Ton premier geste vers le hip hop ?

Reak : Oui c'est ça , enfin c'est plutôt l'une des portes par laquelle je suis entré.

Ton 1er contact avec le hip hop ? Le révélateur ?

Reak : La danse, le Pee-wee et le Up rock en 86, 87 peut-être.

Le Pee-wee ça vient d’où ?

Reak : C’était quelqu'un sur New York qui s’appelait Pee-Wee, je ne me souviens plus trop, c'est Pee-Wee avec un autre nom derrière, c'est lui qui l'a inventé cette danse . C’était l'une des premières danses sur laquelle j'ai fait des trucs avec le pogo je crois. Le pee-wee et le pogo.

Le pogo c’était un peu la baston non ?

Reak : Ouais.

Le Up rock, c'est l'énergie que çà dégage et le côté battle qui t'ont plu ?

Reak : Ouais, une danse de combat synchronisée.

La danse ça à vraiment été ton fils d’Ariane ?

Reak : Tout à fait.

De Paris en passant par New-York tu étais pas mal actif, d'autres diraient même que tu sévissais grave ! En commençant par Paris, quels étaient tes lieux de prédilection ?

Reak : J'ai commencé par la Main jaune, le Timis, le Bobino, le Rex, le Chapiteau, le Privilège..

T'as connu l’Emeraude ? Trop funk ? Trop jeune ?

Reak : C’était en banlieue?

Non c'était à Paris dans le 10 ème, rue des Petite Ecuries.

Reak : Non non, j'y suis pas allé, de même qu'à toutes les soirées en banlieues, j'y allais pas . C’était vraiment sur Paris que ça se passait de toute tacon.

La salle Paco ?

Reak : Non, pas du tout.

La Grange-aux-Belles?

Reak : Non plus.

Les plus top?

Reak : Le Bobino et le Rex. Le Rex Club le mardi. Les soirées zoopsie au Bobino avec Max et Molskee aux platines, c'était une bonne boite.


Le Bobino et le Rex. Le Rex Club le mardi. Les soirées zoopsie au Bobino avec Max et Molskee aux platines, c'était une bonne boite.

As-tu eu l'occasion de défier Bruno Aka Kool Shen ? Si oui, qui a mis qui à l'amende ?

Reak : En danse ? Non jamais . En plus c'était un breaker!


Sans être réducteur, mais pour faire court, du cirque Fratellini, Porte de la Villette (ou déjà il y avait un public bien averti) aux salles comble du Zénith, comment as-tu vécu cette l'ascension vertigineuse ?

Reak : Ouais c'est marrant parce qu'on a débuté là... Quand tu vois que Fratellini c'est là et t'as la Villette, le Zénith juste à côté ! Je sais plus comment ça c'est passé, mais j’étais jeune, j'ai pas de souvenirs super précis. Je me souviens l'avant-veille je revenais de New York, et le lendemain on a fait le Zénith, le 24 janvier 1991. Je suis venu juste pour le concert. je l'ai prit normalement, sérieusement, sans aucune pression ou quoi que ce soit.


...j’étais jeune, j'ai pas de souvenirs super précis. Je me souviens l'avant-veille je revenais de New York, et le lendemain on a fait le Zénith, le 24 janvier 1991.

Pas de battement coeur ?

Reak : Non pas de battement de cœur, je sais pas, y'a des trucs, c'est pas un entretien d'embauche, donc tu sais ce que tu as à faire et tu le fais. C'est vraiment comme çà qu'on l'a fait. C’était un taf sans être un taf, il fallait juste monter sur scène et danser. Déjà le truc qu'on faisait tout le temps depuis un moment puisqu'on partait en tournée. Le zénith c’était pour la fin de la tournée « Authentik », donc tu sais, on avait déjà du faire une vingtaine de dates, alors je pense que jouer devant 30 personnes ou 500 personnes c'est la même chose. Et en plus, je pense qu'on a commencé par un système de rouage très particulier. On a commencé à jouer sur des scènes Rock, et fallait soulever ces scènes Rock. Donc quand tu joues avec un public acquit c'est encore plus facile ! Donc là, de jouer au Zénith tu sais que les gens viennent pour toi, c'est pas comme quand tu te retrouves dans un festival avec des groupes de Rock, de Métal, et là, faut que tu soulèves le public qui n'est pas venu pour toi !


On a commencé à jouer sur des scènes Rock, et fallait soulever ces scènes Rock. Donc quand tu joues avec un public acquit c'est encore plus facile !

Comment es-tu passé de la danse à l'écriture ?

Reak : je suis d'une génération touche à tout. J'ai dansé, tagué. J’aimais bien explorer de nouveaux trucs, comme DJ aussi, je me suis affairé dans les diverses branches, et à chaque fois, j'ai fait mon possible pour donner le meilleur . Après avoir fait le tour dans le tag et pensé que j'avais donné tout ce que je pouvais, dans la danse aussi, tout naturellement le Rap est venu . Aussi parce que tu traînes avec des gens qui rappent tout le temps donc, tu vois leur texte, tu rappes leur texte, ensuite tu écris un morceau, t'as l'Animalxxx qui écrit un morceau en parallèle donc ça te booste aussi, t as pas envie de rester derrière ! Ou encore, tu te dis, moi aussi j'ai envie d'en être, quand tu vois comment ils s’amusent en répète, comment ils délirent. Juste comme ça, sans réfléchir, sans me poser de questions j'ai commencé à écrire. En faite et surtout, tu cherches déjà à écrire pour impressionner quand t'es en répète avec eux, pour impressionner l'Animalxxx , machin .. c'est pour toutes ces raisons là.


...tu traînes avec des gens qui rappent tout le temps donc, tu vois leur texte, tu rappes leur texte, ensuite tu écris un morceau, t'as l'Animalxxx qui écrit un morceau en parallèle donc ça te booste aussi...

Avec Lazer (Animalxxx) vous avez formés le groupe PSYKOPAT, vous avez sortie 2 albums ?

Reak : Oui 2 albums en plus d'une autre album Antholopsy regroupant des titres de 92 a 2007.

C'est ça. « L'Invasion » en 1998 , 6 ans plus tard « Qu'est-ce qu'y a « . Pour ma part, le premier album est une pépite, d'autres que moi le considèrent comme anthologique, ça ne fait aucun doute, vous êtes vraiment précurseurs dans le hip hop français. Qu’est-ce qui selon toi fait que ça n'a pas plus décollé ?

Reak :(rire) J'sais pas. Je pense qu'on était soit trop en avance, ou décalé, peut-être que le public n’était pas prêt, je pense que c'est ça. Y'a des trucs des fois.

Le public, les maisons de disques ?

Reak : Tout ! le public, la presse . Quand tu es trop en avance, que tu n'es pas dans une tendance, ils sont dépassés et vont voir ailleurs ! T'es déjà en 2002, ils sont encore en 1998 . Voilà. On a toujours été un peu comme ça, en marge. Clairement, il faut faire ce que tout le monde fait, tu sors du train train, tu es dans une autre case, les gens sont perdus, ils savent pas comment te prendre, comment travailler et forcement le public, enfin le peu qui a suivi a accroché, à bien aimé, mais le reste... Parce qu’il y avait déjà un formatage sur le Rap en France, sur comment c’était fait, comment ça devait être fait. Nous, on est arrivé avec un truc un peu différent de part le clip vidéo, les images qu'on envoyait . Bon voilà.


Quand tu es trop en avance, que tu n'es pas dans une tendance, ils sont dépassés et vont voir ailleurs ! T'es déjà en 2002, ils sont encore en 1998 .

PSYKOPAT c'est fini ?

Reak : J'sais pas pour l'instant je suis sur Roc et je suis déjà sur Roc 2. Pour l'instant ma priorité, c'est ce que j'ai dans les bacs tout de suite et mon autre priorité c'est d’être sur Roc 2 déjà. Pour ne pas perdre de temps, justement pour ne pas laisser le temps filer. Autant avant on mettait 3 à 4 ans entre chaque album, là, je vais mettre 4 à 6 mois au pire.


Pour l'instant ma priorité, c'est ce que j'ai dans les bacs tout de suite et mon autre priorité c'est d’être sur Roc 2 déjà.

REAK - Tellement d'Homicides


Tu es en solo ? C’est plus rapide ?

Oui, je suis en solo avec un producteur, et c'est pas que c'est plus rapide, c'est que j'ai quand même plus d 'une vingtaine d'années expérience dans la musique, j'ai acquis des trucs qui me permettent d'aller plus vite aujourd’hui.


#Reak #Roc #rap #rapfrancais #music #rapindépendant #SOCRACKEDLAB #hiphop